L'information utile et les outils pratiques au service de vos intérêts
JE M'IDENTIFIE
Suivez-nous facebook twitter google plus Newsletter
MENU IMPOTS
Calcul impots > Les bons choix pour payer moins d'impôt

Les bons choix pour payer moins d'impôt

Vous versez une pension à un enfant majeur, votre épargne a généré peu de revenus dans l'année, votre situation familiale a évolué en 2016, vous utilisez votre voiture pour aller au travail... Certains choix faits au moment de remplir votre déclaration de revenus peuvent vous permettre de réduire la note à payer. Comparez toutes vos options et de choisissez la solution la plus économique pour votre foyer.

Réalisez plusieurs simulations pour payer moins d'impôt en 2017

12/04/2017 |
| | | | |

Marié ou pacsé dans l'année...

L'année du mariage ou de la conclusion d'un pacs, vous devez en principe remplir une déclaration commune pour toute l'année. Mais vous pouvez opter pour une imposition distincte de votre conjoint ou partenaire, en remplissant chacun une déclaration séparée pour l'année entière.

En cas de déclaration commune, vous bénéficiez de 2 parts de quotient et êtes imposés sur la somme des revenus perçus par chacun. En cas de déclarations séparées, chacun est considéré comme un célibataire bénéficiant d'une part et doit déclarer uniquement ses propres revenus.

La solution à privilégier dépend de l'écart de revenus entre vous et votre conjoint, de la situation personnelle de chacun (vous bénéficiez d'une demi-part supplémentaire pour invalidité, par exemple), des avantages personnels auxquels chacun a droit (la prime pour l'emploi, par exemple) et des personnes à votre charge. En réalisant plusieurs simulations d'impôt, vous évaluez ce que vous avez à payer dans chaque cas et vous êtes en mesure de choisir la solution la plus économique !

EXEMPLE : Pour 2016, vous déclarez 15 000 € et votre conjoint 40 000 €. Si vous remplissez deux déclarations, vous ne serez pas imposable en 2017 et lui devra payer 5 150 €. Si vous faites une déclaration commune, l'impôt dû par votre couple sera égal à 4 211 €. En choisissant cette solution, vous réaliserez une économie d'impôt de 939 €.

Rattachement ou pension alimentaire...

Vos enfants majeurs forment leur propre foyer fiscal. Mais s'ils ont moins de 21 ans, ou de 25 ans et sont étudiants, vous pouvez les rattacher à votre foyer.

Le rattachement est, à priori, intéressant lorsqu'ils n'ont pas de revenus, ou uniquement des revenus exonérés. Car vous majorez votre quotient familial sans augmenter vos revenus imposables. Mais d'autres critères sont à prendre en compte : possibilité de déduire la pension alimentaire que vous leur versez (à hauteur de 5 738 € par enfant pour celle versée en 2016) ; obligation d'ajouter les revenus des enfants rattachés aux vôtres, ce qui peut aboutir à vous faire passer dans la tranche supérieure du barème de l'impôt.

Les effets induits par le rattachement d'un majeur sont variés : réduction pour frais de scolarité, majoration des dépenses ouvrant droit à réductions d'impôt, abattement en matière de taxe d'habitation... Là encore, pour faire les bons choix et optimiser le montant de vos impôt, vous devez réaliser plusieurs simulations de calcul d'impôt.

EXEMPLE : Vous êtes mariés, déclarez 50 000 € pour 2016 et avez 2 enfants, dont un mineur au lycée et un majeur étudiant dans le supérieur. Si vous le rattachez, vous paierez 1 297 € d'impôt en 2017 après réduction d'impôt pour frais de scolarité. Si vous ne le rattachez pas, vous paierez 2 749 €. Ou 1 393 € si vous déduisez de vos revenus 5 000 € de pension alimentaire versée dans l'année.

Déduction de 10% ou frais réels...

Vous bénéficiez d'une déduction de 10% sur vos salaires imposables. Mais vous pouvez y renoncer et opter pour la déduction de vos frais réels.

Ce choix s'impose chaque fois que leur montant excède celui des 10%. Un choix d'autant plus judicieux que les frais déductibles ne sont pas plafonnés (sauf ceux de véhicule) alors que la déduction de 10% l'est.

De plus, le fisc facilite leur prise en compte car elle admet que certains puissent être forfaitisés (les frais de repas) et globalisés (les frais de véhicules grâce au barème kilométrique). L'option pour la déduction des frais réels implique cependant de réintégrer dans vos revenus vos indemnités pour frais d'emploi.

Déplacements, repas, double résidence, formation... Notre simulateur de calcul d'impôt intègre tous les frais professionnels déductibles. Des explications vous aident à savoir ce que vous pouvez déduire et dans quelles limites. Vos frais réels sont comparés à la déduction de 10% pour être certain qu'elle est intéressante pour vous !

Les assistantes maternelles ont intérêt à simuler plusieurs déclarations pour optimiser leurs impôts, car elles ont le choix : elles peuvent déclarer à la fois leurs salaires et leurs indemnités d'entretien, ou uniquement leurs salaires.

Régime micro, impôt forfaitaire...

Pour vos loyers, si vous relevez du régime microfoncier mais que vous avez supporté des charges élevées, l'option pour le régime réel permet de réduire vos loyers imposables dans des proportions plus importantes, voire de créer un déficit déductible de vos autres revenus. Notre simulateur permet de comparer les deux modes de déclaration. Si vous avez un projet d'investissement locatif, il vous indique quel est l'impact (en plus en ou moins) de vos revenus fonciers sur vos impôts.

Pour vos revenus financiers, soumis par principe au barème progressif de l'impôt, vous pouvez opter pour leur imposition forfaitaire à 24%, si vous remplissez certaines conditions. Notre simulateur vous indique dans quel cas et sous quelles conditions.

Pour vos charges et réductions d'impôt, il est essentiel de respecter l'ensemble des conditions imposées par le fisc . A défaut, vous risquez d'être redressé. Notre simulateur vous indique clairement les conditions à respecter pour bénéficier de tel ou tel avantage et il en calcule précisément le montant.

Calculez, comparez, optimisez...

Notre simulateur d'impôt vous permet de réaliser jusqu'à 5 calculs différents, pour comparer l'impôt à payer selon vos options. A chaque stade du calcul, nous vous conseillons pour que vous fassiez les bons choix.

Frais réels ou forfaitaires, pension ou rattachement, déclaration commune ou séparée... vous réalisez un calcul complet et optimisé.

Si vous vous êtes mariés en 2016, vous pouvez réaliser 3 simulations. La première pour vous, la seconde pour votre conjoint et la troisième pour votre couple. Vous saurez quelle solution adopter pour optimiser votre prochaine déclaration. Si vous êtes salarié, vous pouvez comparer l'impôt à payer selon que vous optez ou pas pour les frais réels.

Déclaration n° 2042, déclaration complémentaire n° 2042 C, déclaration de revenus fonciers n° 2044... A la fin de votre simulation, vous obtenez une aide à la saisie des principaux imprimés à renvoyer au fisc. Une aide précieuse pour vous aider à remplir votre propre déclaration !

Si vous êtes bailleur, notre simulateur d'impôt choisit pour vous le régime d'imposition - microfoncier ou régime réel - le plus économique. Si vous avez opté pour un dispositif type Pinel, Scellier ou Robien, les avantages fiscaux auxquels vous avez droit (amortissement du bien, déduction spécifique, réduction d'impôt...) sont intégrés automatiquement au calcul.

Auteur : Olivier Puren
Responsable éditorial