L'information utile et les outils pratiques au service de vos intérêts
Suivez-nous

Salariés : avez-vous intérêt à déduire vos frais réels ?

Vos salaires sont imposables sous déduction d'un abattement de 10 %. Vous pouvez renoncer à cette déduction et opter pour la prise en compte de vos frais professionnels réels. Une option à privilégier si vous en avez beaucoup.

L'option pour la déduction des frais réels est possible uniquement si vous pouvez justifier vos dépenses professionnelles. De plus, elle vous oblige à réintégrer dans votre rémunération imposable les indemnités reçues de votre employeur pour couvrir vos frais d'emploi (sauf celles destinées à couvrir des frais dont vous ne demandez pas la déduction).

Tous vos frais d'emploi sont déductibles

La déduction forfaitaire de 10% ne couvre que vos dépenses professionnelles courantes, (trajets « domicile-lieu de travail », restauration, documentation...). Elle ne tient pas compte des frais spécifiques inhérents à votre emploi : déplacements en France ou à l'étranger (hôtels, transports), double résidence, achat de matériels, de mobilier...

Au contraire, l'option pour la déduction des frais réels vous permet de tenir compte de tous vos frais professionnels : repas, déplacements, double résidence, déménagement, formation, représentation, réception, recherche d'emploi...

Le montant déductible n'est pas limité

Lorsque vous optez pour la déduction des frais réels, vous pouvez tenir compte, sans limite, de tous les frais exposés dans l'année pour les besoins de votre emploi. A l'extrême, si vous avez supporté des frais très importants, vous pouvez effacer vos salaires imposables. Au contraire, la déduction forfaitaire de 10% est plafonnée à 12 829 € par contribuable, pour l'imposition des salaires perçus en 2021. Elle ne s'applique donc pas sur la fraction de vos salaires qui dépasse 128 290 € !

La déduction forfaitaire de 10 % est applicable de plein droit sur vos salaires imposables. Pour pouvoir déduire vos frais réels, vous devez exercer une option en ce sens. Cette option résulte de l'indication, page 3 de votre déclaration de revenus, du montant dont vous demandez la déduction, accompagnée d'une liste détaillée des frais déduits.

L'option pour la déduction des frais réels est personnelle. Elle n'engage que vous, pas les autres membres salariés de votre foyer fiscal. Chacun peut choisir le mode de déduction - 10 % ou frais réels - qui lui convient le mieux. Vous pouvez choisir les frais réels et votre conjoint ou les personnes à votre charge la déduction forfaitaire !

L'option pour la déduction des frais réels est annuelle. Elle ne vous engage que pour un an. Si vous l'exercez pour l'imposition de vos salaires de 2021, la déduction de 10 % redeviendra applicable pour l'imposition de vos salaires de 2022. A moins que vous n'optiez à nouveau pour la déduction de vos frais réels.

L'option pour la déduction des frais réels est globale. Elle s'applique à tous vos revenus imposables en tant que salaires. Vous n'avez pas à faire le tri entre votre rémunération, vos allocations de chômage, vos indemnités de maladie ou de maternité, vos droits d'auteur... Il en va de même si vous exercez plusieurs activités salariés pour des employeurs différents (une activité stable et une activité intérimaire, par exemple).

Certains frais peuvent être évalués forfaitairement

Comme son nom l'indique, l'option pour les frais réels vous permet de tenir compte du montant exact et justifié des dépenses que vous supportez dans le cadre de votre emploi.

Le fisc vous autorisent néanmoins à évaluer forfaitairement certains frais. Par exemple, vos frais de repas pris sur le lieu de travail.

De même, si vous utilisez un véhicule - voiture ou deux roues - pour vous rendre au travail et/ou pour vos déplacements professionnels, vous pouvez évaluer les frais correspondants (entretien, pneumatiques, carburant...) en utilisant le barème kilométrique publié par l'administration.

Calculez vos impôts avec et sans vos frais réels avec Dispofi
Zoom sur

Les frais personnels ne sont pas déductibles !

Seuls les frais inhérents à votre emploi salarié peuvent être déduits de vos rémunérations imposables. Si vous percevez à la fois des salaires imposables et exonérés, vous ne pouvez déduire que les dépenses professionnelles qui se rapportent à votre activité imposable.

Les dépenses qui ne sont pas en rapport avec vos obligations salariées ne sont jamais déductibles. Tel est le cas, notamment, des amendes pénales (une contravention pour infraction au code de la route), des frais occasionnés par du bénévolat, des frais de déménagement à la suite de votre départ en retraite, des frais d’installation de votre famille dans une nouvelle résidence (vos frais de déménagement en cas de mutation sont déductibles) ou des frais de transport à caractère personnel. Vous ne pouvez pas davantage déduire les dépenses supportées pour encaisser des revenus imposables dans une autre catégorie fiscale (les bénéfices commerciaux, par exemple).

Vos dépenses mixtes, professionnelles et personnelles, sont déductibles uniquement pour la part qui se rapporte à votre emploi.