L'information utile et les outils pratiques au service de vos intérêts
Suivez-nous

Mode d'emploi de la déclaration préremplie

90 % des contribuables bénéficient d'une déclaration de revenus préremplie, qu'elle soit faite en ligne ou sur papier. Y figurent vos principaux revenus et ceux de votre conjoint. Vous devez la contrôler, la compléter et la corriger, si besoin, avant de la renvoyer signée.

Les conséquences de l'année fiscale blanche ! la déclaration de revenus est aménagée en 2019. Elle comporte des cases supplémentaires dans lesquelles vous devez indiquer vos revenus exceptionnels de 2018. Seul l'impôt dû sur vos revenus courants de 2018 vont bénéficier de l'année fiscale blanche. Vos revenus considérés comme exceptionnels par le fisc, en revanche, restent imposables cette année !

Les revenus déjà inscrits sur votre déclaration

Tous les revenus communiqués à l'administration par les employeurs, organismes sociaux et établissements financiers sont préremplis. Ces "tiers déclarants" doivent lui fournir les éléments chiffrés avant fin février.

Sont concernés les salaires, allocations de chômage, indemnités de maladie, pensions de retraite et de préretraite, rémunérations payées par chèques emploi service universels, titres emploi simplifié agricole ou financées par la prestation d’accueil du jeune enfant, ainsi que la plupart des revenus de placements financiers.

A partir de 2020 (imposition des revenus 2019), la déclaration préremplie indiquera aussi les revenus de toute nature perçus par l'intermédiaire des plateformes internet de mise en relation de particuliers qui intègrent un système de paiement (Airbnb, Abritel, etc.). Ces plateformes devront communiquer au fisc les sommes encaissées par leurs utilisateurs l'année précédente avant la fin du mois de janvier de l'année en cours.

Les revenus à inscrire vous-même

Vous devez inscrire vous-même les revenus imposables perçus par les personnes à votre charge. Seuls les vôtres et ceux de votre conjoint ou partenaire de pacs soumis à imposition commune sont préremplis. Les revenus des autres membres du foyer ne le sont jamais.

Vous devez aussi indiquer les revenus non connus du fisc perçus par les membres de votre foyer : bénéfices commerciaux, bénéfices non commerciaux, bénéfices agricoles, revenus fonciers, rentes viagères à titre onéreux, pensions alimentaires, certains revenus de placement d'origine étrangère, plus-values mobilières.

Si vous ne percevez aucun revenu connu du fisc, votre déclaration n'est pas préremplie. Elle est toutefois pré-identifiée. Y figure vos nom, adresse, situation de famille et personnes à charge.

N'oubliez pas vos charges déductibles

Si vous choisissez de déduire vos frais professionnels pour leur montant réel, ou si vous êtes soumis à un régime réel pour l'imposition de vos bénéfices ou de vos loyers, vous devez inscrire vos charges déductibles de vos revenus sur votre déclaration. Par exemple, vous devez indiquer vos frais réels déductibles page 3 de la 2042.

Vous devez aussi inscrire les dépenses déductibles de votre revenu global. Par exemple, la pension alimentaire versée à un enfant dans le besoin, ou les cotisations versées sur un placement d'épargne retraite. La fraction déductible de la CSG payée l'année précédente sur vos revenus patrimoniaux (vos loyers, par exemple) est préremplie. Le fisc vous renseigne aussi sur votre plafond de déduction au titre de l'épargne retraite.

Enfin, vous devez indiquer les dépenses qui ouvrent droit à réduction ou crédit d’impôt (dons aux œuvres, emploi d’un salarié à domicile, dépenses d’équipements de la résidence principale, investissement locatif, frais de scolarité des enfants…).

Les réductions et crédits d'impôt liés à vos dépenses payées en 2018 vous seront remboursés en septembre 2019, sous déduction éventuelle de l’impôt dû sur vos revenus exceptionnels de 2018. Les avantages ayant donné lieu au versement d'un acompte de réduction d'impôt en janvier 2019 seront également soldés en septembre.

Corrigez votre déclaration si besoin...

Le risque pour les services fiscaux de se tromper lors du remplissage de votre déclaration n’est pas négligeable. Informations erronées, inversion de vos revenus et de ceux de votre conjoint, non prise en compte d'un avantage spécifique, régime d'imposition particuliers... Les montants inscrits ne correspondent pas toujours à ce que vous devez déclarer.

Vous devez vérifier attentivement les montants préremplis avant de la renvoyer à votre centre des finances publiques. S'ils sont faux, vous pouvez les corriger, sous votre responsabilité. L'administration reviendra vers vous, le cas échéant, pour vous demander des explications sur vos corrections, dans le cadre d'une relance amiable.

Dans quels cas pouvez-vous corriger votre déclaration préremplie ? Sur quels documents retrouver les montants à déclarer au fisc ? Que risquez-vous si vous vous trompez ? Corrigez votre déclaration préremplie