L'information utile et les outils pratiques au service de vos intérêts
JE M'IDENTIFIE
Suivez-nous facebook twitter google plus Newsletter
MENU IMPOTS
Déclaration impots > La déclaration l'année du décès d'un parent

La déclaration l'année du décès d'un parent

Au décès d'un parent, s'il n'était ni marié ni pacsé, ce sont ses héritiers, notamment ses enfants, qui doivent déposer sa dernière déclaration de revenus. Elle doit être adressée dans les délais normaux au dernier centre des finances publiques du défunt.

Préparez votre déclaration d'impôt 2017

Les déclarations d'impôt 2017

12/04/2017 |
| | | | |

Déclarer les revenus du défunt

Lorsque l'un de vos parents décède, c'est votre autre parent (ou votre beau-parent en cas de remariage) qui se charge de remplir la déclaration du défunt. Il doit déposer une déclaration commune pour les revenus perçus par le couple jusqu’au jour du décès. Les revenus du défunt doivent être portés sur cette déclaration, même s’ils ont été versés après le décès. Il doit par ailleurs déposer une déclaration à son nom, portant sur ses revenus et ses charges perçus depuis la date du décès jusqu'au 31 décembre.

Si votre parent décède sans laisser de conjoint, c'est à vous qu'il incombe de déclarer ses revenus perçus jusqu'au décès. Vous pouvez utiliser la déclaration préremplie reçue à son nom. Vous devez alors indiquer la date du décès en haut de la page 2 de l'imprimé (cadre A). En revanche, vous ne pouvez pas déclarer par internet, même si vous disposez des identifiants de votre parent (numéro fiscal / mot de passe) pour accéder à son espace personnel sur www.impots.gouv.fr

La déclaration de revenus déposée au nom du défunt doit l'être dans les délais normaux. A savoir fin mai pour la déclaration "papier", et courant juin pour la déclaration "en ligne". Il n'est plus exigé de la déposer dans un délai de six mois suivant le décès.

La déclaration des revenus du défunt peut aussi être produite par le notaire chargé de la succession, à la demande des ayants droit, si la succession n'est pas liquidée à la date de dépôt de la déclaration.

Etre rattaché au foyer fiscal du défunt

Les enfants majeurs forment leur propre foyer fiscal et doivent déposer leur propre déclaration. Néanmoins, s'ils ont moins de 21 ans, ou moins de 25 ans et poursuivent leurs études, ils peuvent demander leur rattachement au foyer de leurs parents. Ce rattachement permet aux parents d'augmenter leur quotient familial, ou de bénéficier d'un abattement sur leur revenu en cas de rattachement d'un enfant marié ou d'un chargé de famille. En contrepartie, ils doivent déclarer les revenus des enfants rattachés avec les leurs.

L'année du décès d'un de ses parents, l'enfant majeur ne peut être rattaché qu'à un seul foyer. En effet, le rattachement apporte au foyer des parents des avantages qui jouent pour l'année entière. Le rattachement à deux foyers différents au titre d'une même année n'est donc pas permis, même si le foyer fiscal auquel l'enfant majeur était rattaché a disparu au cours de l'année du fait du décès de l'un des parents.

L'enfant majeur peut demander son rattachement, pour l'année entière, au foyer formé par ses deux parents ou au foyer formé par son parent survivant après le décès. Mais il ne peut pas être rattaché aux deux foyers.

Bien entendu, si le parent décédé n'était pas en couple, l'enfant majeur ne peut demander son rattachement, pour l'année entière, qu'au foyer de ce parent. Ou choisir de déposer une déclaration personnelle, également pour l'année entière.

Préparez votre déclaration sereinement...

Laissez-vous guider ! L'utilisation de notre outil d'aide à la déclaration est intuitive. Nul besoin d'être un expert, il vous suffit de répondre à des questions simples sur votre situation de famille, vos revenus et vos charges.

Vous obtenez des aides à la saisie de votre déclaration d'impôt sur le revenu (formulaires 2042, 2042 C et 2044).

La synthèse de votre situation fiscale vous est envoyée par mail (quotient familial, revenu imposable, taux moyen et marginal d'imposition, montant des réduction d'impôts, de l'impôt à payer...).

... avec Dispofi !

Déclarez au mieux de vos intérêts ! Des aides vous accompagnent, à chaque étape, pour ne rien oublier.

Des modules spécifiques vous permettent de vérifier l'intérêt de déduire vos frais réels, de choisir le meilleur régime fiscal pour vos loyers, ou de connaître les solutions d'épargne retraite les mieux adaptées à votre situation fiscale...

Auteur : Olivier Puren
Responsable éditorial