L'information utile et les outils pratiques au service de vos intérêts
Suivez-nous

Vos impôts et vos enfants chargés de famille

Un enfant seul qui a lui-même des enfants forme son propre foyer fiscal et doit remplir une déclaration d'impôts personnelle. S'il a moins de 21 ans, ou moins de 25 ans et poursuit ses études, il peut toutefois demander le rattachement de sa famille à la déclaration de ses parents.

Vos impôts et vos enfants

Votre déclaration 2019


L'imposition séparée de l'enfant

L'enfant seul (célibataire, divorcé, séparé ou veuf) qui a des enfants forme son propre foyer fiscal. Il doit remplir une déclaration personnelle et y inscrire ses revenus et ceux de ses enfants. Il bénéficie d'une part entière de quotient familial pour son premier enfant à charge, au lieu d'une demi part (ou d'une part et demie au lieu d'une part si l'enfant est handicapé).

Les parents de l'enfant chargé de famille perdent la majoration de quotient à laquelle il leur donnait droit lorsqu'il faisait partie de leur foyer. Ils perdent aussi les avantages liés à un enfant à charge : réductions d'impôt, abattement de taxe d'habitation...

Si l'enfant est dans le besoin, ses parents peuvent déduire la pension alimentaire qu'il lui verse. La limite de déduction est égale à 11 590 € pour 2018, quel que soit le nombre de petits-enfants. Si les parents sont séparés, chacun peut déduire la pension versée. Si les petits-enfants sont en garde alternée au domicile de leur deux parents, la pension versée pour leur compte (5 795 €) doit être divisée par deux.

L'enfant bénéficiaire des pensions doit les ajouter à ses autres revenus (elles sont imposables comme pension de retraite).

Le rattachement de l'enfant

L'enfant chargé de famille peut demander son rattachement au foyer de ses parents, ou de l'un d'eux s'ils sont séparés, dans les mêmes conditions que les enfants majeurs célibataires : il doit avoir moins de 21 ans, ou moins de 25 ans et doit poursuivre ses études. Peu importe, en revanche, qu'il vive sous le toit de ses parents ou dans un logement distinct.

Les parents bénéficient d'un abattement imputable sur leurs revenus imposables, et non pas d'une majoration du nombre de parts de leur quotient familial. Pour l'imposition des revenus 2017, cet abattement est égal à 5 795 € pour l'enfant et pour chacun de ses enfants. Soit, par exemple, un abattement de 17 385 € en cas de rattachement d'un enfant ayant deux enfants mineurs.

Les parents bénéficient des avantages fiscaux liés aux enfants à charge : réductions d'impôt, abattement de taxe d'habitation...

Les parents doivent ajouter les revenus de leur enfant, voire de leurs petits-enfants, aux leurs. En cas d'imposition séparée des parents, celui qui rattache l'enfant chargé de famille doit aussi déclarer, le cas échéant, la pension alimentaire versée par l'autre parent, dans la limite de sa fraction déduite par ce dernier.