Au moment de la déclaration de revenus, vous pouvez opter pour la déduction forfaitaire de 10 % ou pour les frais réels, selon ce qui s'avère le plus intéressant pour vous. En règle général les frais de déplacement domicile-travail représentent le poste de dépense qui pèse le plus lourd dans la balance. Pour vous permettre de déterminer ces frais d'utilisation de votre véhicule, l'administration fiscale a publié comme chaque année un barème kilométrique. Celui-ci prend en compte les frais liés à l'utilisation professionnelle de la voiture (dépréciation du véhicule, assurance, réparations, remplacement des pièces d'usure, carburant...). 

D'autres frais ne sont pas intégrés au barème kilométrique et peuvent être ajoutés, au prorata de l'usage professionnel du véhicule. A savoir : les frais de stationnement, de péage autoroutier et les intérêts liés à l'acquisition du véhicule à crédit. 

Le barème kilométrique applicable aux revenus de 2017, et donc à utiliser pour votre déclaration 2018 est le même que celui de l'an dernier.

Puissance fiscaleJusqu'à 5000 kmDe 5001 à 20000 kmAu-delà de 20000 km
3 CV et moinsd x 0.410(d x 0.245) + 824d x 0.286
4 CVd x 0.493(d x 0.277) + 1082d x 0.332
5 CVd x 0.543(d x 0.305) + 1188d x 0.364
6 CVd x 0.568(d x 0.32) + 1244d x 0.382
7 CV et plusd x 0.595(d x 0.337) + 1288d x 0.401

d = distance parcourue à titre professionnel en 2017

Qui peut utiliser le barème kilométrique ?

Toute personne qui utilise un véhicule pour se rendre à son travail peut utiliser le barème kilométrique, à condition que ce véhicule :

  • lui appartienne ou appartienne à l'un des membres du foyer fiscal
  • ou soit loué par ses soins (le loyer est alors couvert par le barème kilométrique)
  • ou ait été prêté gratuitement (il faut alors que vous puissiez justifier de la prise en charge des frais du véhicule correspondant aux km déclarés pour usage professionnel)

Quelle distance déclarer ?

Si l'éloignement entre votre domicile et votre lieu de travail n'excède pas 40 km, vous pouvez déclarer la totalité de vos trajets professionnels dans la limite d'un aller-retour par jour.

Si vous habitez à plus de 40 km de votre travail, vous ne pourrez déclarer la totalité des kilomètres parcourus que si vous pouvez justifier de cette nécessité d'éloignement (par exemple parce que votre conjoint travaille à proximité de votre lieu de résidence ou parce que vous devez prendre soin d'un enfant malade). Sans justification, votre déclaration se limitera aux 40 premiers km de votre trajet.

Vous circulez en 2 roues ?

Vous disposez d'un barème kilométrique spécifique pour les 2 roues qui tient compte de la cylindrée (plus ou moins de 50 cm3) et de la puissance fiscale.

Vélomoteurs, cyclomoteurs (jusqu'à 50 cm3)

Jusqu'à 2000 kmDe 2001 à 5000 kmAu-delà de 5000 km
d x 0.269(d x 0.063) + 412d x 0.146

Scooters, motocyclettes (au-delà de 50 cm3)

Puissance fiscaleJusqu'à 3000 kmDe 3001 à 6000 kmAu-delà de 6000 km
1 ou 2 CVd x 0.338(d x 0.084) + 760d x 0.211
3,4 ou 5 CVd x 0.400(d x 0.07) + 989d x 0.235
Plus de 5 CVd x 0.518(d x 0.067) + 1351d x 0.292

d = distance parcourue à titre professionnel en 2017

Comme pour le barème auto, celui des 2 roues tient compte des dépenses courantes. Vous pouvez là aussi déduire en complément les frais de stationnement, de péage ou d'intérêts de crédit, s'il y a lieu, et au prorata de l'utilisation professionnelle de votre moto ou scooter.

 Les autres frais que vous pouvez déclarer

Au-delà des coûts liés à vos déplacements, vous pouvez déclarer vos frais de repas, de formations, l'achat de matériel pour votre travail ainsi que la location de locaux... De nombreuses dépenses supportées dans le cadre de votre travail entrent dans le cadre des frais professionnels déductibles. C'est en additionnant tous ces frais et en les comparant au montant de l'abattement forfaitaire de 10 % que vous pourrez savoir si l'option de la déduction des frais réels est la plus avantageuse pour vous.

Calculez vos impôts avec et sans les frais réels... Et faites le bon choix pour payer moins en 2018 !