L'information utile et les outils pratiques au service de vos intérêts
Suivez-nous

Barème kilométrique : revalorisation exceptionnelle de 10 % en 2022

Barème kilométrique 2022

Les barèmes kilométriques permettent d'évaluer vos frais de déplacements professionnels en véhicule de manière forfaitaire. Ceux applicables cette année sont revalorisés de 10 % pour tenir compte de la hausse des prix des carburants.

Un barème pour faciliter l'évaluation des frais

Les salariés qui optent pur la déduction de leurs frais réels peuvent évaluer leurs frais de déplacements professionnels en véhicule au moyen du barème kilométrique édité chaque année par l'administration fiscale. Il en existe un pour les voitures et deux pour les deux-roues. Ces barèmes sont destinés à faciliter l'évaluation de ces frais. Ils englobent toutes les dépenses susceptibles d'être engendrées par l'utilisation professionnelle d'une voiture, d'une moto ou d'un cyclomoteur, à l'exception des frais de péage, de parking et d'emprunt (ces derniers peuvent être déduits en plus, pour leur montant réel).

Ces barèmes tiennent compte de la puissance du véhicule (jusqu’à 7CV pour les voitures) et du nombre de kilomètres parcourus à titre professionnel dans l’année. Désormais, ils tiennent aussi compte de la motorisation du véhicule utilisé, les contribuables se déplaçant avec un véhicule électrique pouvant majorer de 20 % l’évaluation obtenue. Un bonus supplémentaire destiné à inciter les actifs à rouler plus "propre".

Bon à savoir : Les professionnels libéraux qui relèvent du régime de la déclaration contrôlée peuvent également utiliser les barèmes kilométriques pour évaluer leurs frais de déplacements professionnels en voiture ou en deux-roues. Les commerçants et les artisans qui relèvent du régime réel d'imposition, en revanche, ne le peuvent pas. Ils doivent évaluer leurs frais d'après les dépenses qu'ils ont réellement supportées dans l'année.

Un barème en hausse en 2022

Pour compenser l'inflation des prix des carburants constatés l'année dernière (+18 % en moyenne sur l'ensemble du territoire), le Gouvernement a décidé de revaloriser les barèmes kilométriques de 10 % cette année, pour l'évaluation des frais que vous avez supportés en 2021. Cette revalorisation exceptionnelle a été officialisée par un arrêté du 1er février 2022.

Barème kilométrique - Automobiles

Puissance fiscaleJusqu'à 5000 kmDe 5001 à 20000 kmAu-delà de 20000 km
3 CV et moinsd x 0.502(d x 0.3) + 1007d x 0.35
4 CVd x 0.575(d x 0.323) + 1262d x 0.387
5 CVd x 0.603(d x 0.339) + 1320d x 0.405
6 CVd x 0.631(d x 0.355) + 1382d x 0.425
7 CV et plusd x 0.661(d x 0.374) + 1435d x 0.446

d = distance parcourue à titre professionnel en 2021

Exemple : Pour 10 000 km parcourus à titre professionnel en 2021 avec une voiture de 7 CV, vous pouvez déduire 5 175 € (12 000 × 0,374 € + 1 435 €). Si vous utilisez un véhicule électrique, vous pouvez déduire 20 % de plus, soit 6 210 € (5 175 € x 1,2).

Barème kilométrique - Motocyclettes

Puissance fiscaleJusqu'à 3000 kmDe 3001 à 6000 kmAu-delà de 6000 km
1 ou 2 CVd x 0.375(d x 0.094) + 845d x 0.234
3, 4 ou 5 CVd x 0.444(d x 0.078) + 1099d x 0.261
Plus de 5 CVd x 0.575(d x 0.075) + 1502d x 0.325

d = distance parcourue à titre professionnel en 2021

Barème kilométrique- Cyclomoteurs

Jusqu'à 2000 kmDe 2001 à 5000 kmAu-delà de 5000 km
d x 0.299(d x 0.07) + 458d x 0.162

d = distance parcourue à titre professionnel en 2021