Seules les souscriptions en numéraire doivent être prises en compte. Peu importe en revanche que vous souscriviez au capital initial de Sofica ou à des augmentations de capital ultérieures.

Les conditions à respecter

Vous devez conserver l’intégralité des titres acquis jusqu’au 31 décembre de la cinquième année suivant celle des versements correspondants. À défaut, la réduction d’impôt est remise en cause au titre de l’année de la cession (totale ou partielle), sauf si cette dernière est due à votre décès ou à celui de votre conjoint ou partenaire de pacs soumis à imposition commune.

Le montant de l'avantage fiscal

La réduction d’impôt est égale à 30 % des sommes versées en 2013, retenues dans la double limite de 25 % de votre revenu net global et de 18 000 €.

Son taux est porté à 36 % si la Sofica s’engage à réaliser au moins 10 % de ses investissements directement dans le capital de sociétés de production, avant le 31 décembre de l’année suivant celle de la souscription.

Attention, cette réduction d'impôt est comprise dans les avantages soumis au plafonnement des niches fiscales.

La fin du dispositif Sofipêche

Les  souscriptions au capital de Sofipêche (sociétés créées pour le financement de la pêche artisanale) faites jusqu'en 2011 ouvraient aussi droit à une réduction d'impôt, égale à 36 % des fonds investis, retenus dans la double limite de 25 % de votre revenu imposable et de 19 000 € (célibataires) ou 38 000 € (couples soumis à imposition commune). Ce dispositif n'est pas reconduit à partir de 2012 !