Baisse d'impôt dès le mois de janvier 2020

L'année 2020 débutera par une bonne surprise pour la majorité des contribuables puisque les foyers fiscaux dont le taux marginal d'imposition était de 14 % ou de 30 % bénéficieront de la baisse d'impôt promise par le Président de la République. Afin de connaître précisément le montant de cette baisse, un simulateur de baisse d'impôt a été mis en ligne sur impots.gouv.fr.

D'un point de vue pratique, cette baisse d'impôt s'appliquera dès le mois de janvier 2020 sur les revenus perçus ce même mois.

Nouveau barème fiscal

Pour parvenir à cette baisse d'impôt, le fisc a dû revoir le barème d'imposition en profondeur. Ainsi, le barème 2020 voit disparaitre la tranche à 14 % au profit d'une tranche à 11 % dont le plafond sera abaissé, passant de 27 519 € à 25 406 € par part. La tranche à 30 % voit également son plafond abaissé, passant de 73 779 € à 72 644 €. Grâce à ce nouveau barème, les foyers fiscaux concernés devraient économiser entre 125 € et 463 € d'impôt par part de quotient familial.

Consulter le barème 2020

Première déclaration de revenus déjà imposés

Ça sera une première : en avril-mai 2020 vous allez déclarer vos revenus 2019, comme chaque printemps. A une différence près : cette fois, vous vous serez déjà acquitté de l'impôt sur ces revenus via le prélèvement à la source. Mais dans les faits, l'impôt déjà prélevé doit être considéré comme un acompte, en attendant de connaître précisément le montant d'impôt réellement dû. Or le montant exact ne peut être connu qu'après la déclaration de revenus…

Dans le cas où l'impôt dû est supérieur à l'impôt déjà prélevé, vous devrez verser le solde à la fin de l'été 2020 (en une fois en septembre 2020 si le montant restant à payer n'excède pas 300 € et en quatre mensualités - de septembre à décembre 2020 - dans le cas contraire). Ce solde sera à payer en plus du prélèvement à la source sur vos revenus de 2020.

Si l'impôt dû est inférieur à l'impôt déjà prélevé, c'est le fisc qui devra vous rembourser le trop perçu, fin juillet 2020.

Consulter le calendrier fiscal 2020