La Prime d'activité remplace depuis le 1er janvier dernier la Prime pour l'emploi (PPE) et le Revenu de solidarité active (RSA) "activité". Depuis début janvier, il est possible d'évaluer ses droits à cette nouvelle prestation grâce au simulateur en ligne sur le site de la CAF et sur celui de la MSA. Possible également de déposer une demande de versement, celle-ci n'étant pas accordée automatiquement, sauf si vous êtes déjà bénéficiaire du RSA.

Versée chaque mois à terme échu, la Prime d'activité est devenue effective le vendredi 5 février 2016, date arrêtée pour son premier versement. Les versements suivants auront lieu le 5 de chaque mois.

Une aide sous conditions

Pour mémoire, vous ne pouvez y prétendre que si vous remplissez l'ensemble des conditions suivantes :

  • avoir au moins 18 ans ;
  • être de nationalité française, ressortissant de l'Espace économique européen ou de la Suisse, ou être depuis au moins cinq ans en situation régulière en France ;
  • résider en France ;
  • ne pas être travailleur détaché en France ;
  • être salarié ou travailleur indépendant ;
  • pour les salariés, percevoir un salaire inférieur à 1 500 € net par mois (montant pour une personne seule) ;
  • pour les étudiants salariés et les apprentis, percevoir durant au moins trois mois un salaire minimum mensuel d'environ 890 € net.

 Une révision trimestrielle

Votre prime d'activité est fixée pour une période de 3 mois, sur la base de vos revenus du trimestre précédent, de la composition et des ressources de votre foyer. Vous devrez donc déclarer tous les 3 mois vos revenus du trimestre précédent.

Son montant sera susceptible d'être modifié 4 fois par an, en fonction de l'évolution de votre situation. Toutefois, les changements de situation familiale et professionnelle survenant durant le trimestre en cours n'auront aucune incidence sur vos droits.

A titre d'exemple, un célibataire sans enfant rémunéré au Smic a droit à 132 € par mois s’il travaille à temps plein et 246 € s’il est à mi-temps.