La mensualisation du paiement de vos impôts permet de mieux gérer votre trésorerie en étalant votre charge fiscale sur toute l’année. Si vous ne choisissez pas cette option, vous payez normalement vos impôts par tiers ou en une fois à l'échéance.

L'intérêt de la mensualisation

L’impôt est prélevé tous les mois automatiquement et sans frais sur votre compte bancaire. Vous êtes ainsi libéré de toute formalité matérielle de règlement. Vous ne prenez plus le risque d’oublier une échéance et de subir la majoration de 10% pour retard de paiement. Avec la mensualisation, les sorties de trésorerie sont linéaires sur l’année. Au contraire, le paiement par tiers se répercute de façon irrégulière sur votre trésorerie (voir le graphique en bas de page).

La mensualisation du paiement de votre impôt est basée sur l’impôt que vous avez payé l’année dernière. Chaque mois (aux alentours du 15), de janvier à octobre, vous versez un 10ème de son montant.

Votre impôt augmente

Si votre impôt de l’année est supérieur à celui de l’année précédente, les prélèvements continuent en novembre, voire en décembre si le supplément est supérieur à une mensualité, pour solder votre facture fiscale.

Exemple : si votre impôt de l’année dernière était de 1000 €, vos mensualités de cette année sont de 100 €. Si votre impôt de cette année s’élève à 1 250 €, l’avis d’imposition que vous recevrez courant août vous informera que vous aurez deux prélèvements complémentaires, de 100 € en octobre puis de 150 € en décembre. Vos mensualités de l’année prochaine s’élèveront à 125 €.

Votre impôt diminue

Si votre impôt de l’année est inférieur à celui de l’année précédente, les prélèvements s’arrêtent dès que le montant dû est atteint. En cas de trop versé, vous êtes remboursé par virement ou chèque.

Exemple : si votre impôt de l’année dernière était de 1000 €, vos mensualités de cette année sont de 100 €. Si votre impôt de cette année s’élève à 900 €, l’avis d’imposition que vous recevrez courant août vous informera que le dernier prélèvement sera effectué le 15 septembre car, à cette date, vous aurez réglé ce montant par 9 mensualités de 100 €. Vos mensualités de l’année prochaine s’élèveront à 90 €.

Le paiement par tiers

Si vous n’optez pas pour la mensualisation, vous payez en principe vos impôts par tiers. Les 15 février et 15 mai, vous versez un tiers du montant de l’impôt que vous avez payé l’année précédente. Le 15 septembre, vous versez le solde dû pour l’année.

Attention ! Seuls les contribuables qui ont été soumis à l'impôt sur le revenu l'année précédente, pour un montant au moins égal à 342 €, et qui n'ont pas choisi la mensualisation, sont soumis d’office au système des tiers provisionnels. De plus, si l'impôt de l'année précédente n'a été mis en recouvrement qu'au début de l'année en cours, vous n'êtes soumis à ce système qu'à partir du deuxième tiers, le 15 mai. Dans ce cas, la somme à payer à cette date est égale à 60 % de l'impôt payé l'année précédente. Enfin, si votre impôt de l'année précédente n’atteint pas le seuil de 432 € et que vous n'avez pas opté pour la mensualisation, vous devez régler votre impôt de l'année en cours en une seule fois, en septembre.

Votre impôt augmente

Si votre impôt de l’année est supérieur à celui de l’année précédente, le dernier tiers est majoré pour solder votre facture fiscale.

Exemple : si votre impôt de l’année dernière était de 1200 €, vos tiers de cette année sont de 400 €. Si votre impôt de cette année s’élève à 1 500 €, l’avis d’imposition que vous recevrez courant août vous informera que votre solde d’impôt, payable en septembre, sera de 700 €. Vos tiers provisionnels de l’année prochaine s’élèveront à 500 €.

Votre impôt diminue

Si votre impôt de l’année est inférieur à celui de l’année précédente, le dernier tiers est minoré pour solder votre facture fiscale. En cas de trop versé, vous êtes remboursé par virement ou chèque.

Exemple : si votre impôt de l’année dernière était de 1500 €, vos tiers de cette année sont de 500 €. Si votre impôt de cette année s’élève à 1200 €, l’avis d’imposition que vous recevrez courant août vous informera que votre solde d’impôt, payable en septembre, sera de 200 €. Vos tiers provisionnels de l’année prochaine s’élèveront à 400 €.

Consultez le graphique du versement de vos impôts cumulés sur un an >>