L'option pour la déduction de vos frais professionnels pour leur montant réel n'est possible que si vous pouvez justifier les dépenses dont vous demandez la déduction. En outre, elle vous oblige à réintégrer dans votre rémunération imposable les indemnités diverses reçues de votre employeur pour couvrir vos frais d'emploi. Le fisc vous autorise toutefois à ne pas réintégrer celles de ces allocations qui couvrent des frais dont vous ne demandez pas la déduction.

Vous pouvez tenir compte de tous vos frais d'emploi

La déduction forfaitaire de 10% ne couvre que vos dépenses professionnelles courantes, (trajets « domicile-lieu de travail », restauration, documentation...). Elle ne tient pas compte des frais spécifiques inhérents à votre emploi : déplacements en France ou à l'étranger (hôtels, transports), double résidence, achat de matériels, de mobilier...

L'option pour la déduction des frais réels vous permet de tenir compte de tous vos frais professionnels: de repas, de déplacements, de double résidence, de déménagement, de formation, de représentation, de réception, de recherche d'emploi...

IMPORTANT

La déduction forfaitaire de 10% est plafonnée à 14 157 € par contribuable, pour les salaires perçus en 2011. Elle s'applique donc sur la fraction de salaire qui n'excède pas 141 570 €. La déduction des frais réels n'est soumise à aucun plafond !

L'option pour les frais réels est annuelle

Si vous optez cette année (pour l'imposition de vos salaires 2011), vous pourrez de nouveau bénéficier de la déduction forfaitaire de 10% l'an prochain (pour l'imposition de vos salaires 2012).

L'option est personnelle

Autrement dit, chaque membre de votre foyer fiscal percevant des salaires peut choisir le mode déduction - forfaitaire ou réel - qui lui convient le mieux. Vous pouvez choisir les frais réels et votre conjoint ou les personnes à votre charge la déduction forfaitaire!

L'option est globale

Elle s'applique à tous vos revenus imposables en tant que salaires. Vous n'avez pas à faire le tri entre votre rémunération, vos allocations de chômage, vos indemnités de maladie ou de maternité, vos droits d'auteur... Il en va de même si vous exercez plusieurs activités salariés pour des employeurs différents (une activité stable et une activité intérimaire, par exemple).

L'option est simple

Si vous utilisez votre véhicule - voiture ou deux roues - pour vos déplacements professionnels, vous pouvez évaluer les frais correspondants (entretien, pneumatiques, carburant...) en utilisant les barèmes kilométriques publiés par l'administration.